Perte de points du permis de conduire

À jour en Mai 2017

Écrit par les experts Ooreka

En cas d'infraction, combien de points de permis de conduire peut-on perdre ?

La plupart des infractions routières entraînent une perte de points du permis de conduire.

Principe de la perte de point du permis de conduire

Lorsque l'on obtient son permis de conduire, on est alors en possession d'un permis probatoire crédité de 6 points. Le solde de 12 points est acquis au bout de 3 ans avec 2 points crédités chaque année (ou au bout de 2 ans en cas de conduite accompagnée avec un crédit de 3 points par an).

À chaque infraction routière, un certain nombre de points peuvent être retirés. Les points sont retirés lorsque la réalité de l'infraction a été établie soit par :

  • le paiement de l'amende forfaitaire ;
  • l'émission d'un titre exécutoire d'une amende forfaitaire majorée ;
  • l'exécution d'une composition pénale ;
  • une condamnation définitive.

Le titulaire est alors informé du nombre de points retirés par courrier. En cas de plusieurs infractions simultanées, au maximum 8 points pourront être retirés. Si, à la suite de plusieurs infractions, le titulaire du permis perd la totalité des points, le permis est alors invalidé et le titulaire sera informé par lettre recommandée avec accusé de réception.

Une invalidation du permis de conduire entraîne une interdiction de conduire tout véhicule qui nécessite un permis pendant 6 mois (1 an lorsque l'invalidation intervient dans les 5 ans qui suivent une précédente invalidation).

Bon à savoir : si un conducteur ne commet pas d'infractions dans un délai de 3 ans, ces points pourront lui être restitués (à condition qu'il n'ait pas perdu la totalité de ses points).

Un avocat spécialisé de votre région vous contacte et vous apporte son aide.

Trouver un avocat

Les infractions et la perte de points du permis de conduire

Selon le type d'infraction commis, le nombre de points retirés du permis de conduire varie.

Infractions
Retrait de 1 point
  • Excès de vitesse de moins de 20 km/h.
  • Chevauchement d'une ligne continue ou d'une ligne de bande d'arrêt d'urgence (continue ou discontinue).
Retrait de 2 points
  • Excès de vitesse compris entre 20 km/h et moins de 30 km/h.
  • Circulation ou stationnement sur le terre-plein central d'une autoroute.
  • Accélération lorsque le véhicule est sur le point d'être dépassé.
  • Absence de port d'équipement rétro-réfléchissant par les utilisateurs de motos > 125 cm³ ou véhicules de catégorie L5e de puissance > 15 kW/h (entrée en vigueur 01/01/13).
Retrait de 3 points
  • Excès de vitesse compris entre 30 km/h et moins de 40 km/h.
  • Non-respect des distances de sécurité.
  • Circulation sur la voie de gauche.
  • Franchissement d'une ligne continue.
  • Circulation sur la bande d'arrêt d'urgence et sur voie neutralisée.
  • Changement de direction dangereux.
  • Dépassement, arrêt ou stationnement dangereux.
  • Non-port de la ceinture de sécurité, du casque ou port d'un casque non homologué.
  • Téléphone au volant ou utilisation d'oreillettes, d'écouteurs ou de casques audio.
  • Conduite avec appareil à écran en fonctionnement dans le champ de vision du conducteur (outre appareils d'aide à la conduite et à la navigation de type GPS).
Retrait de 4 points
  • Excès de vitesse compris entre 40 km/h et 50 km/h.
  • Non-respect des règles de priorité.
  • Non-respect d'un stop ou d'un feu rouge.
  • Circulation sans éclairage ni signalisation appropriée.
  • Marche arrière ou demi-tour sur autoroute.
  • Circulation en sens interdit.
Retrait de 6 points
  • Excès de vitesse de 50 km/h ou plus.
  • Délit de fuite.
  • Conduite en état d'ivresse manifeste ou avec un taux d'alcool supérieur ou égal à 0.5 g par litre de sang (0,2 g pour les titulaires d'un permis probatoire).
  • Refus de se soumettre aux tests de dépistage d'alcoolémie.
  • Conduite sous l'emprise de stupéfiants.
  • Refus de se soumettre aux tests de dépistage de stupéfiants.
  • Homicide ou blessures involontaires entraînant une incapacité totale de travail.
  • Récidive d'un excès de vitesse de 50 km/h ou plus dans les 3 ans.
  • Refus d'obtempérer.
  • Gêne ou entrave à la circulation.
  • Conduite malgré une suspension ou annulation du permis, ou refus de restitution du permis.
  • Usage de fausses plaques d'immatriculation, défaut de plaques et fausses déclarations.
  • Détention, transport ou usage d'avertisseur, de détecteur ou d'appareil de perturbation des radars.
Retrait de 8 points
  • Plusieurs infractions constatées simultanément.

Un avocat spécialisé de votre région vous contacte et vous apporte son aide.

Trouver un avocat

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
JL
jean lamonerie

coach concepteur | sarl o.k. formations

Expert

emeric giron

toutes assurances, assurances prêts risque aggravé | ethica assurances

Expert

AL
aurore l

agent d'etat civil | mairie

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Vous cherchez un avocat ?

Besoin d'aide dans vos démarches ?

Demandez conseil à un avocat spécialisé !

Gratuit et sans engagement !



Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.